top of page
Rechercher

Confidence

Une personne m'a demandé un jour de lui dire comment j'étais devenu ce que je suis aujourd'hui.


Je n'ai pas pu ou su trouver de réponses satisfaisantes car en réalité comment répondre à cette interrogation ?


Ce que j'ai pu dire c'est je suis ce que je crois.

Ce que je crois du monde qui m'entoure.

Ce que je crois de l'éducation que j'ai reçu.

Ce que je crois du bien et du mal, de la différence entre les deux.


Il y a des des choses pour lesquelles j'ai des certitudes aujourd'hui et d'autres pour lesquelles j'ai accepté que les hommes n'ont pas la capacité, de par notre nature même, de comprendre le sens profond.


Et c'est ce qui est peut être le plus salutaire : ne pas savoir, ne pas être en mesure d'être autre chose que des êtres humains et non pas des dieux.


Je crois aussi que cette humilité qui s'impose, fait de nous la meilleure version de nous mêmes. Pas seulement pour notre satisfaction égoïste, mais bien plus, pour le bien de tous ceux qui sont dans nos vies.


Finalement, j'ai passé beaucoup de temps et je passe encore ce temps à observer autour de moi tellement d'entre nous qui ne cherchent qu'à tout savoir pour pouvoir tout dire de la vie. Ou encore pour ne plus avoir peur de la vie tout simplement.


Certes nous avons tous ces tentations de l'égo surdimensionné qui nous enferme dans l'orgueil et la vanité.

Pourtant, rien de tout ça ne nous rend heureux.


Car je crois fermement que notre bonheur ne peut se réaliser aux dépends du malheur des autres.


À cette question qui m'a été posée, je ne sais pas mieux répondre aujourd'hui.

Sinon, que je veux être meilleur qu'hier chaque jour et mieux encore demain pour le bien de ceux qui m'entourent.


L'apprentissage de ce bonheur spécial du coup je le vis au fil du temps au cœur de ma famille, avec mon épouse et mes enfants.

Tout le long aussi d'un parcours clairsemé d'erreurs, de mauvaises pensées ou idées, et de choix peu fructueux.

Mais , chaque jour, je rend grâce et dans ma gratitude je retrouve l'élan pour commencer une journée dont je ne connais jamais l'issue.


Et je me réjouis de ne pas savoir, de ne pas maîtriser les choses et de risquer de me tromper souvent.

Car, c'est ce qui fait de moi, en vérité, avec les autres, ce que je suis vraiment.


Je me réjouis de ne pas avoir une vie rêvée et facile. Je me réjouis du temps, qu'il soit long ou très court, où je peux dire à quelqu'un d'autre que moi que je l'aime.


Je me réjouis d'ouvrir mes yeux pour regarder le monde tel qu'il est. Car en réalité le monde n'est pas que mauvais, sorti de sa part d'ombre, le monde est aussi lumineux dans son expression souvent la plus simple.


Alors, c'est vrai, j'aurais pu répondre à cette question en parlant de réussite personnelle. Mais, je n'attache peut être pas le même sens au mot "réussite" que beaucoup de personne pourrait lui donner.

C'est pourquoi, parmi mes croyances, il y a celles qui me font penser que nul ne doit sa réussite qu'à lui seul. Pour ma part, il est impossible de réussir seul. Et plus encore, il est inutile de chercher la réussite pour soi.


Donc , cette question finalement n'est pas si simple.

Comment devenir ce que l'on est, sinon être ce que nous sommes de meilleur pour les autres.


Je voulais vous partager cette réflexion très personnelle pour aussi dire à cette personne et à ceux qui me lisent : soyons tous simplement ce que nous croyons de meilleur pour nous et pour la multitude.


Donnons pour ensuite recevoir. Et la vie se suffira toujours à elle même.




272 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page