Rechercher

Un n'est pas plusieurs!

Inutile d'avoir inventé ou compris les mathématiques. Mais, il y a des évidences qui sont difficilement inévitables.

Un petit nombre peut cependant se considérer comme une majorité quand la majorité ne se manifeste pas et ne dit mot.

J'ai du respect pour les militants qui osent militer au bout du bout des risques à prendre pour leur vie et pour leur propre liberté. Peut-être qu'il y a parmi beaucoup plus de militants que nous pouvons l'imaginer d'ailleurs.

Mais, le militantisme n'est pas une question de chiffre ou de majorité. C'est une question purement individuelle et qui n'implique que la personne qui défend ses valeurs, ses convictions et ses certitudes.

Question de chiffres? Regardons différemment donc l'action militante et les chiffres du nombre de militants.

Un petit nombre est un ensemble qui ne peut être la majorité même s'il se fait entendre au delà des frontières de la Guyane. Par contre un grand nombre qui est une majorité qui se tait reste une majorité que l'on veuille ou non.

Alors, quand 200 personnes sur 300 000 habitants de Guyane se considèrent comme étant le porte voix de la majorité qui ne s'exprime pas, se pose alors une question simple : Pourquoi? Pour qui? Et avec qui?

Ce qui est sûr c'est qu'un ne fait pas plusieurs même si Un se considère comme la voix majoritaire.

Pour le savoir, il faut que la majorité un jour joue son rôle et exprime ses volontés.


54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout