Rechercher

Merci

J'associe Violaine Machichi Prost (ma suppléante pour cette candidature à l’élection législative 2022), à mes sincères remerciements pour tous ceux qui ont accueilli à la fois notre projet de mandature et notre proposition pour un changement réel au cœur de ce qui nous pèse le plus dans notre quotidien : la loi. Cette campagne est terminée en ce qui nous concerne mais un deuxième tour doit se dérouler dans quelques jours. Violaine et moi nous souhaitons vivement que parmi les 72% des électeurs qui ont trouvé de bonnes raisons de ne pas voter au premier tour, un grand nombre cette fois trouve de bien meilleures pour le faire au second. Il est vrai que la fonction de député ne souffre d’aucunes ambiguïtés ni de démagogie politicienne ou idéologique. Cette fonction ne permet pas de faire croire à tout et nimporte quoi car c’est celle qui est la plus encadrée parmi tous les mandats de l’élu au suffrage universel.

Le député est contraint par 3 éléments clairs et objectifs :

- Incompatibilité pour exercer son mandat.

- Obligations inévitables à respecter.

- Interdictions visant à faire que le député garantisse les intérêts de l’Etat et de la nation. Ces contraintes sont réelles et expliquent que pendant une campagne électorale il est possible de faire croire aux électeurs qu’une fois élu le député fera plier l’Etat, mais, dans la réalité, ce ne sont que des paroles de propagande. Le député a donc interdiction de porter atteinte aux intérêts de la république et donc de l’Etat partout sur le territoire national. Par contre, au delà des grandes mascarades et des grandes déclarations médiatiques, le député doit travailler et uniquement travailler dans les seules conditions dictées par le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale pour proposer et défendre des textes de lois qui prennent en compte les intérêts de son territoire.


Pour ce second tour, j’irai voter comme toujours. Car le pouvoir politique en France que je revendique je l’ai dans mon vote et pas ailleurs. Et, je voterai pour le candidat qui ne gesticulera pas en disant n’importe quoi et en faisant croire à un changement qu’il ne pourra pas assumer. Je voterai pour le candidat qui aura compris l’ampleur de la tâche qui dépasse la seule position de victime éternelle face à l’Etat et son préfet en Guyane. Enfin, je voterai pour le candidat qui va oser choisir le seul intérêt de TOUS les guyanais et non pas d’une partie d’une population fanatisée. Un candidat qui connaît la Guyane et qui ne souffre pas éventuellement de sentiment de supériorité vis à vis des guyanais surtout quand ils ne sont pas des quartiers populaires ou de surcroît créoles. Ce candidat devra être capable de comprendre que la Guyane n’est pas née en 2017, que l’avenir de la Guyane ne tient pas en un seul accord qui d’ailleurs ne suffit pas à rétablir la justice et l’égalité pour tous. La Guyane est riche et puissante. Être un élu de la Guyane c’est déjà en être convaincu et être en capacité d’être à la hauteur de cette richesse et de cette puissance. La Guyane ne crie pas dans les rues tous les jours, mais elle travaille durement tous les jours.

Mon voeu est qu’un jour la Guyane choisisse enfin massivement ce candidat qui aura compris le sacrifice à faire pour elle.

Mes chers amis, ne connaissant pas l’avenir, je ne peux que vous remercier de nouveau et vous dire que je suivrai le chemin qui se présentera face à moi. Que ce chemin reste toujours celui d’être dans la vérité, la bienveillance et l’amour.


Mon dernier mot : MERCI.


477 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout